Une séance de rentrée  -   Serge Hefez Info

 

C’est l’été. Une maison idéalement blanche éclaboussée par la mer, dans la moiteur du mois d’août quelque part en Corse. Ils l’ont louée pour deux mois, et ils ont choisi, cette année, de ne pas inviter famille et amis comme ils en avaient l’habitude. Ils veulent être tous les deux pour se retrouver et se reconnaître, pour décider enfin si l’avenir va leur appartenir ensemble ou séparément. Alma et Fabrice, son ami, son conjoint, son frère, son amant, s’offrent des retrouvailles après que leur petit Sam devenu un homme, ait décrété qu’il les quittait pour tenter sa chance en Australie. Le départ de leur fils les a rapprochés et à la veille de leurs quarante-cinq ans a ravivé une passion affadie par vingt ans de vie commune.

À leur grande surprise, leurs corps ont renoué avec l’élan joyeux de leur première jeunesse, les rires ont fusé, l’intimité a tissé un nouveau voile protecteur sur leur union. Alma s’est éveillée chaque matin dans l’allégresse de la présence massive et rassurante de son amoureux, émerveillée par sa douceur et par la soif de son désir.

Puis il y eut cet après-midi étouffant, la sieste voluptueuse brutalement interrompue par un de ces cauchemars mille fois racontés. Trop souvent, le sommeil la ramène à son enfance martyrisée, aux cris, aux coups, au placard dans lequel sa mère la tenait des heures enfermée.

À côté d’elle, Fabrice n’est plus là. Comme il le fait souvent, il s’est sans doute levé pour travailler dans le bureau attenant à leur chambre. À la recherche d’un refuge, d’une consolation, Alma se lève à son tour, entre sans bruit dans la petite pièce plongée dans une légère pénombre, déjà rassurée par la vue du dos puissant de son compagnon assis à sa table. Pieds nus sur le carrelage frais, elle s’approche de lui. Il sent sa présence derrière lui et referme brusquement le portable. Trop tard. Sur l’écran de l’ordinateur, elle vient d’apercevoir deux femmes rousses montées par des chiens, entourées d’un groupe d’hommes se masturbant frénétiquement.

Previous Page Next Page
 

C’est l’été. Une maison idéalement blanche éclaboussée par la mer, dans la moiteur du mois d’août quelque part en Corse. Ils l’ont louée pour deux mois, et ils ont choisi, cette année, de ne pas inviter famille et amis comme ils en avaient l’habitude. Ils veulent être tous les deux pour se retrouver et se reconnaître, pour décider enfin si l’avenir va leur appartenir ensemble ou séparément. Alma et Fabrice, son ami, son conjoint, son frère, son amant, s’offrent des retrouvailles après que leur petit Sam devenu un homme, ait décrété qu’il les quittait pour tenter sa chance en Australie. Le départ de leur fils les a rapprochés et à la veille de leurs quarante-cinq ans a ravivé une passion affadie par vingt ans de vie commune.

À leur grande surprise, leurs corps ont renoué avec l’élan joyeux de leur première jeunesse, les rires ont fusé, l’intimité a tissé un nouveau voile protecteur sur leur union. Alma s’est éveillée chaque matin dans l’allégresse de la présence massive et rassurante de son amoureux, émerveillée par sa douceur et par la soif de son désir.

Puis il y eut cet après-midi étouffant, la sieste voluptueuse brutalement interrompue par un de ces cauchemars mille fois racontés. Trop souvent, le sommeil la ramène à son enfance martyrisée, aux cris, aux coups, au placard dans lequel sa mère la tenait des heures enfermée.

À côté d’elle, Fabrice n’est plus là. Comme il le fait souvent, il s’est sans doute levé pour travailler dans le bureau attenant à leur chambre. À la recherche d’un refuge, d’une consolation, Alma se lève à son tour, entre sans bruit dans la petite pièce plongée dans une légère pénombre, déjà rassurée par la vue du dos puissant de son compagnon assis à sa table. Pieds nus sur le carrelage frais, elle s’approche de lui. Il sent sa présence derrière lui et referme brusquement le portable. Trop tard. Sur l’écran de l’ordinateur, elle vient d’apercevoir deux femmes rousses montées par des chiens, entourées d’un groupe d’hommes se masturbant frénétiquement.

page précédente
sur 6
Page suivante
Terre d’Auteurs

Terre d’Auteurs est une maison d’édition indépendante et passionnée.


Terre d'Auteurs publie des talents confirmés et émergents. Qualité, accessibilité et économie solidaire sont ses lignes directrices. Elle a pour objectif de devenir une plateforme de rencontres pour les créateurs d'aujourd'hui.

Terre d'Auteurs offre au lecteur des textes, de l'audio et des illustrations, fruits de collaborations artistiques exigeantes.

Next