Nationale 7  -   Samir Bendahmane Info

 

Il est des nuits de doute où l’angoisse me tort, il est des nuits où le sommeil ne vient pas, où le courage d’arrêter l’alcool ne me quitte pas, mais je me sens seul, toujours trop seul, et je n’y arrive pas, reculant toujours l’échéance, espérant que demain, peut-être, sera un nouveau jour et que demain, peut-être, tout ira mieux. Mais je pense que je suis réellement foutu.

Mon père, lui, n’en sait rien. De toute façon, il y a tellement de choses qu’il ne sait plus de moi depuis que maman est morte. Remarié, il n’a d’yeux que pour sa jeune compagne et pour leurs jumeaux. Il redécouvre les joies de la paternité en oubliant son premier fils.

J’évolue donc dans cette maison comme un spectre. Le jour, j’essaye de dormir, la nuit, je sors. Je n’ai ainsi pas trop l’occasion de les croiser et, de toute façon, c’est beaucoup mieux comme ça. Mais tout cela n’a plus aucune importance puisque je suis en train de mourir, le goût de l’essence et du sang dans ma bouche. Prisonnier de ma BMW, ma chair et sa tôle ne font plus qu’un, mais je ne regrette rien, non, je ne regrette rien. Rien.
— J’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et que Mohammed est son envoyé.
Une lumière d’une blancheur éclatante m’aveugle. Bientôt, je serai délivré.

Deux heures plus tôt.
Ma sono était au maximum et mon moteur était comme mon esprit, en totale ébullition. J’enfilai mes gants, je réglai mon volant. Je la touche telle une chose, mais elle est un peu plus que ça, elle est à moi, et je suis en elle. Elle me porte tel son enfant et ses pulsations cylindriques rythment ma vie, ma fureur de vivre. Je suis un fou, je le sais, mais un fou pour qui la vitesse est l’unique raison de vivre.

Previous Page Next Page
 

Il est des nuits de doute où l’angoisse me tort, il est des nuits où le sommeil ne vient pas, où le courage d’arrêter l’alcool ne me quitte pas, mais je me sens seul, toujours trop seul, et je n’y arrive pas, reculant toujours l’échéance, espérant que demain, peut-être, sera un nouveau jour et que demain, peut-être, tout ira mieux. Mais je pense que je suis réellement foutu.

Mon père, lui, n’en sait rien. De toute façon, il y a tellement de choses qu’il ne sait plus de moi depuis que maman est morte. Remarié, il n’a d’yeux que pour sa jeune compagne et pour leurs jumeaux. Il redécouvre les joies de la paternité en oubliant son premier fils.

J’évolue donc dans cette maison comme un spectre. Le jour, j’essaye de dormir, la nuit, je sors. Je n’ai ainsi pas trop l’occasion de les croiser et, de toute façon, c’est beaucoup mieux comme ça. Mais tout cela n’a plus aucune importance puisque je suis en train de mourir, le goût de l’essence et du sang dans ma bouche. Prisonnier de ma BMW, ma chair et sa tôle ne font plus qu’un, mais je ne regrette rien, non, je ne regrette rien. Rien.
— J’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et que Mohammed est son envoyé.
Une lumière d’une blancheur éclatante m’aveugle. Bientôt, je serai délivré.

Deux heures plus tôt.
Ma sono était au maximum et mon moteur était comme mon esprit, en totale ébullition. J’enfilai mes gants, je réglai mon volant. Je la touche telle une chose, mais elle est un peu plus que ça, elle est à moi, et je suis en elle. Elle me porte tel son enfant et ses pulsations cylindriques rythment ma vie, ma fureur de vivre. Je suis un fou, je le sais, mais un fou pour qui la vitesse est l’unique raison de vivre.

page précédente
sur 8
Page suivante
Terre d’Auteurs

Terre d’Auteurs est une maison d’édition indépendante et passionnée.


Terre d'Auteurs publie des talents confirmés et émergents. Qualité, accessibilité et économie solidaire sont ses lignes directrices. Elle a pour objectif de devenir une plateforme de rencontres pour les créateurs d'aujourd'hui.

Terre d'Auteurs offre au lecteur des textes, de l'audio et des illustrations, fruits de collaborations artistiques exigeantes.

Next
Next